Une « Frenchy » en Utah

Camille Didillon est Ostéopathe de métier et vit à Chamonix.
Son irréductible passion pour la grimpe l’a conduite jusqu’au 8ème degré et sur plusieurs continents. Ambassadrice Blue Ice depuis plusieurs années elle ne cesse d’explorer de ses yeux brillants l’univers minéral, en grandes voies, en bloc et… en trad !


L’escalade en fissure et le « trad » en général sont une forme bien particulière de varappe. 


Dans l’Hexagone, le calcaire se prête aux arquées et colonnettes. Et les fissures granitiques que l’on rencontre sont chargées de prises alentours. On trouve rarement des fissures « pures »: lisses et régulières.


Nous autres « frenchies », nous avons tout à apprendre des techniques de verrous de nos amis anglosaxons et américains.


En effet, « jeter » ses mains dans une fissure pour que celle-ci nous retienne (et non l’inverse!) n’est pas dans nos habitudes de grimpeurs « à doigts », prêts à solliciter toutes nos fibres musculaires pour broyer une mauvaise réglette! 


Indian Creek
en Utah est considéré comme la Mecque pour l’escalade de fissures: obligation de verrouiller! En effet, le grès qui s’y trouve, au grain doux, n’offre quasiment aucune prise extérieure. 


Mais, avec une bonne dose d’humilité et en acceptant de bons « steaks » saignants, on finit par enfoncer nos douces mimines dans l’abime du rocher.


Nos mains, mais pas que… Doigts, poings, coudes, thorax, tête… Tout y passe! Chaque fissure requiert une technique bien spécifique.


Cette différence entre les fissures, nous oblige à suspendre à nos fesses toute une artillerie d’objets métalliques, ou à avoir pleins de potes avec nous! Attention : activité interdite aux asociaux! Tous ces « glingling » chantent la lourdeur du grimpeur prêt à se mouvoir vers le haut… Parfois ce doux refrain est associé à des « P……, fait ch… !!!! », lorsque la peur le pousse à extérioriser et partager son bien-être temporaire. 


Bref, cette activité est un sport bien spécifique qui exige de la bonne humeur, des bons copains, un corps sculpté de muscles, de l’humilité, une faible perception de la douleur et une bonne dose d’insouciance! Il nous force aussi à en prendre plein les yeux, à savourer le dépaysement…


La nature nous offre d’incroyables terrains de jeux! Et on adore ça!



Articles reliés

Jammin' Jammin'...

Comments

Log in or register to post comments