Robin Revest

Robin Revest, 26 ans, est guide de haute montagne Français, photographe et alpiniste polyvalent, du rocher à la glace en passant par les expéditions au plus haut niveau.

Modeste, il excelle pourtant dans de nombreux domaines et aime partager ses expériences.


Son parcours

Robin est Toulonnais. C’est sur le calcaire du Sud qu’il va découvrir l’escalade. Rapidement son père l’emmène découvrir la haute montagne dans le massif des Ecrins. Il multiplie les voies normales puis à l’âge où d’autres préparent de hautes études, il se consacre réellement à l’alpinisme, avec l’optique de réaliser des voies plus ambitieuses et de devenir guide.

Il intègre le groupe national de la FFCAM (ENAM), avec lequel il partira en Alaska, encadré par C. Moulin et Titi Gentet. C’est le début d’une véritable passion pour le haut niveau.

Avec Hélias Millérioux, il va former LA cordée : face sud de l’Aconcagua (6 962 m) en Argentine, face ouest du Siula Chico (6 265 m) au Pérou, tentative en face sud du Nuptse (7 860 m) au Népal…


Sa philosophie

"J’aime tous les massifs pourvu que l’aventure soit véritable, que les montagnes soient sauvages et qu’elles réservent de grands moments. Je suis admiratif de mes ainés : Edlinger, Ueli Steck, Stéphane Benoist…"


Notre rencontre

Robin partage à la fois la corde et l’état d’esprit d’un autre de nos ambassadeurs : Hélias Millérioux. Au fil de nos rencontres dans les locaux du Mont-Blanc Base Camp, une relation s’est tissée, ainsi qu’une même vision des produits. Robin est aujourd’hui un partenaire de qualité, tant sur le plan de ses projets, des images qu’il ramène de ses ascensions que de ses conseils techniques.


Nos valeurs communes

- L’humilité : Robin parle plus souvent des exploits des autres que de ses propres réalisations. Curieux et ouvert d’esprit, il sait se nourrir de l’expérience de ses partenaires. C’est sous cet angle que nous souhaitons aborder le monde de l’alpinisme : en nous enrichissant de l’expérience de ce milieu, de nos ambassadeurs et en étant admiratifs de leur parcours.

- La technicité : Lorsqu’on grimpe dans le 8b ou le M7 en altitude, comme le fait Robin, chaque détail compte. L’emplacement de nos porte-matériel, l’ergonomie des bretelles de nos sacs, le poids… Une vision « technique » amène des avancées technologiques.


Des projets qui se concrétisent

- Face est du Moose's Tooth (3 150 m, Alaska), ouverture de Magic Mushrooms (ED 1700m A3/M5+/ 90°) avec Christophe Moulin, Estelle Dall’agnol et Max Bonniot

Face sud de l’Aconcagua (6 962 m, Argentine), voie française (2 500 m, V+, 70°) avec Hélias Millérioux, 13, 14 et 15 décembre 2012.

- Face ouest du Siula Chico (6 265 m, Pérou), ouverture de « Looking for the Void » (900 m, WI6, M7) avec Fred Degoulet, Helias Millerioux, Ben Guigonnet, du 16 au 20 mai 2014.

- Enchainement pilier rouge du Brouillard et pilier du Freiney avec Fred Degoulet, juillet 2016.

- Face sud du Nuptse (7 860 m, Népal), tentative d’ouverture d’une voie nouvelle avec Hélias Millérioux, Fred Degoulet et Benjamin Guigonnet

- Nombreuses grandes courses dans les Alpes dont 5 voies en face nord des Grandes Jorasses.

- Enchaînement : trilogie des faces nord au Glacier noir (Massif des Écrins)

- Escalade sportive : niveau 7c+ à vue, 8b après travail

Comments

Log in or register to post comments