Quelques voies pour débuter le trad

Manu Ibarra

Guide de haute montagne, consultant et conseiller technique, ouvreur invétéré, défenseur d’une certaine éthique de l’escalade et des territoires de pratique, Manu Ibarra fait partie des acteurs pour qui l’escalade « traditionnelle » sonne juste et reste un patrimoine à défendre. En professionnel avisé, il nous livre ici quelques idées pour qui veut se lancer dans l’aventure!

Notre pays riche d’un passé alpin regorge de voies que nous pouvons classer dans la famille des voies dites « trad ».

Les Alpes (massif du Mont Blanc, de l’Oisans), les Pyrénées mais aussi l’ensemble des Préalpes de la Méditerranée jusqu’au lac Léman, sans compter certains massifs plus excentrés comme le Caroux ont de quoi occuper plus d’une vie !

Voici trois voies de difficultés croissantes, mais toutes d’un accès facile et offrant des échappatoires pas trop compliquées pour oser s’y engager sans peur. Je vous ai indiqué le nombre de points en place dans chaque longueur… Attention ce nombre peut varier par rapport à mon parcours. Je vous conseille, si vous n’êtes pas expérimenté, de prendre des anneaux en fond de sac, pour la pose éventuelle de rappel, ainsi qu’un marteau pour retaper les pitons en place et planter les 3 ou 4 pitons nécessaires en cas de repli.

« A Thor et en Travers » D+, 5c et 1 pas d’A0 (5b obligatoire)

Situation : Cirque d’Archiane (Drôme), accès par le village de Bénevise.

Equipement : Relais en place (pitons et goujons) + des points dans les longueurs au-dessus du niveau moyen de la voie.

« L’ambiance traversée » ©Manu Ibarra

Description : Longue traversée entre deux zones surplombantes.

Qualité du rocher : De bon à moyen, mais peu de pièges pour qui sait regarder sur quoi il tire…

Quelques points dans cette deuxième longueur (la plus dure) ©Manu Ibarra

Difficultés : 11 longueurs c’est long, attention donc à l’horaire. Cette voie étant une traversée, le second doit être au même niveau que le premier. Une voie à faire donc en réversible.

Cotations : L1 : 3c, 45m,1pt – L2 : 5c (5b obl), 45m 5pts – L3, 4C, 40m, 0pt – L4, 3c,40m, 1pt – L5, 3c, 45m, 1pt – L6, 5a, 40m, 5pts,- L7 5a, 40m, 3 pts – L8, 40m, 2 pts – L9, 5a, 40m, 2 pts – L10 5c & A0, 40m – L11, 4c, 30m, 1pt.

Echappatoires : Possibilité de descendre en rappel (50m) entre R1 à R9, puis de suivre le bas de la falaise pour rattraper la base du couloir d’accès. Prévoir des anneaux à abandonner.

Matériel : Des coinceurs de tailles moyennes et gros (N° 4) : plutôt des friends car ce sont souvent des fissures horizontales et bien sûr des anneaux de sangle.

Intérêt : Pour apprendre à « dérouler » en réversible dans un niveau 5b max !

Observations : Superbe vue sur les rochers d’Archiane (futurs objectifs) et belle ambiance !

Topo : Escalades dans le Diois Editions PromoGrimpe.

 

« Voie du Dièdre » TD-, 5c obligatoire.

Situation : Rocher de Serre Châtelar, accès par la route qui, de St Jean en Royans (26), monte au col de la Machine.

©Manu Ibarra

Equipement : Relais en place (pitons, arbres, goujons) + des points dans les longueurs dans les passages difficiles à protéger avec des coinceurs.

Description : Courte voie qui remonte un dièdre fissuré bien raide.

Rappel pour rejoindre l’attaque. Un accès du bas est néanmoins possible. ©Manu Ibarra

Qualité du rocher : D’excellent à bon, un peu de végétation dans la L1…

Difficultés : Les points ne sont pas toujours faciles à placer et surtout les choix des placements sont peu nombreux. Il faut donc être très attentif à se protéger dès que l’occasion se présente.

Cotations : L1 : 5b, 35m,1pt – L2 : 5b 25m 0 pt – L3, 5c, 35m, 2 pts – L4, 4c,35m, 0pt – L5, 5b, 45m, 1pt

R1: un arbre à renforcer avec un coinceur ©Manu Ibarra

Echappatoires : Possibilité de descendre en rappel (50m) à chaque relais, à condition d’abandonner des anneaux.

Matériel : Des coinceurs de tailles moyennes et petites (jusqu’au N° 3) et des anneaux de sangle.

Intérêt : Des placements de protection qui demande de la réflexion, des relais à renforcer qui sont formateurs…

Observations : Courte voie qui permet de prendre son temps sans être stressé par les heures qui s’écoulent et la nuit qui arrive.

La dernière longueur ©Manu Ibarra

Topo : Escalades en Vercors, Chartreuse et Dévoluy. Editions PromoGrimpe.

 

« Fanny » TD+, 6b obligatoire.

Situation : Rocher d’Annot (04), du Village par le sentier des Grès.

Le tracé de la voie en rouge ©Manu Ibarra

Equipement : Relais en place (goujons)

Description : Escalade sur une falaise de grès entrecoupée de vires.

Qualité du rocher : D’excellent à très bon, attention à l’écaille dans la deuxième longueur.

Le départ de L4 ©Manu Ibarra


Difficultés : Les points sont faciles voire très faciles à poser, attention au passage du toit en L3 où le grès tendre à tendance à permettre aux cames de glisser. Ce passage peut d’ailleurs être franchi en artif.

Cotations : L1 : 6a+, 30m, 0pt – L2 : 6a+, 30m, 0 pt – L3, 6b+, 30m, 0 pt – L4, 6b ,35m, 0pt – L5, 5c, 35m, 0pt

Echappatoires : De R1 en 1 rappel, de R2 par la vire médiane et le sentier, de R3 et R4 en rappel pour rejoindre la vire médiane et le sentier.

La 5ème longueur ©Manu Ibarra

Matériel : Deux jeux de coinceurs jusqu’au N° 4 + 1 N° 5 et 1 N°6. Deux N°5 ou 6 peuvent mettre du baume au cœur… mais ne sont pas obligatoires.

Intérêt : De la fissure pure et dure avec verrous et Dülfer. Gants conseillés pour la L1.

Observations : Le meilleur accès semble être de rejoindre la vire médiane pour descendre en rappel à l’attaque. Ceci permet, lors du passage sur cette vire (à R3), de se charger des gros coinceurs préalablement abandonnés. Descente du sommet en deux rappels sur la vire.

Le sommet avant la descente en rappel ©Manu Ibarra

Topo : Escalade traditionnelle à Annot !


Articles reliés

Trad made in France

Comments

Log in or register to post comments