Les compagnons de cordée – Le meilleur de l’escalade

À trente kilomètres au nord d’Idaho Falls, à six heures de Salt Lake City et à onze heures de Canmore, Jewell s’est retournée vers moi en me disant « J’ai oublié mon passeport ». On s’est regardées, sidérées, et on a éclaté de rire.

 

Une relation unique et fusionnelle

 

C’est difficile d’expliquer à des non-grimpeurs la relation intense et particulière qui nous lie à notre compagnon de cordée. Que ce soit pour une petite longueur en falaise ou une grande voie engagée, dès lors qu’on s’encorde à notre partenaire, on met sa vie entre ses mains. Cela crée un lien intense que très peu d’autres sports peuvent offrir.

 

J’ai rencontré Jewell en 2006 à la salle escalade du coin, à Salt Lake city. On a vite réalisé qu’on avait la même passion pour l’aventure et la montagne. On a tout naturellement vite fait cordée ensemble. On se soutient en s’encourageant et en riant beaucoup. On aime toutes les deux les longues voies alpines, que ce soit ensemble ou avec d’autres partenaires de grimpe. Malheureusement, l’année qui s’est écoulée ne nous a pas permis de beaucoup grimper ensemble. Alors quand Jewell m’a demandé si l’on pouvait prévoir un trip de grimpe en mars, j’ai immédiatement dit oui. Je savais déjà que peu importe ce qu’il se passerait, on allait bien rigoler.

 

Une cascade de glace inoubliable

 

C’est ainsi que le cinq mars on s’est retrouvées sur la route des Canadian Rockies. En croisant les doigts (et les orteils) pour que les douaniers canadiens nous laissent passer avec un passeport pour deux. Et avec un peu de chance et beaucoup de charme on est passées ! En me réveillant le lendemain à Canmore, avec une vue incroyable sur les montagnes, j’ai réalisé à quel point l’aventure en montagne m’avait manqué.

 


En préparant nos affaires pour notre première voie,
la belle cascade de glace Kitty Hawk (WI5), sur David Thompson Highway, j’ai cru repérer quelques objets dans le sac à dos de Jewell qui n’avaient rien à voir avec du matériel d’escalade. Ma curiosité était piquée et je me demandais bien ce que ma partenaire pouvait bien cacher. Alors que nous nous encordions au pied de la voie, Jewell a sorti des chapeaux de fête, et une mini piñata qui s’est retrouvée clipée à son baudrier tout au long de la voie. Jewell avait décidé que nous fêterions mon anniversaire sur notre première voie dans les Rocheuses canadiennes, avec un cheesecake rien que pour moi. Nous avons ri tout le long de cette journée inoubliable.




L’essentiel de l’escalade

En redescendant de la voie, j'ai été interpellée par la beauté de ma relation avec Jewell, par les aventures que nous avons eues ensemble, et celles que nous aurons à l'avenir. Pour moi, le vrai signe d'une cordée durable est de réaliser que tous les voyages ne consistent pas à cocher tous les itinéraires de votre liste ou à réaliser un projet de voie, ou encore à atteindre le sommet le plus élevé. Un bon voyage est celui qui sera fait de rires, de bonnes conversations, de beaucoup (ou un peu) d'escalade, et bien sûr d’un retour sain et sauf à la maison pour retrouver vos proches.

Kim Hall vient de rejoindre la famille BLUE ICE en tant que nouvelle ambassadrice. Elle est une grimpeuse et skieuse talentueuse, et elle réalise aussi de très belles poteries en s’inspirant des montagnes et des paysages désertiques. Retrouvez son travail ici :  Alpine Earthworks.

 

Articles reliés

Les courses de neige et glace

Comments

Log in or register to post comments