Irene Marcotti

Irene Marcotti Escalade


Je suis née à Milan en Italie. J’y ai étudié l'Industrial Design au Politecnico di Milano.

Pendant mes études j’ai eu deux expériences à l’étranger : un an d’Erasmus, en Laponie (Finlande) et un stage en Argentine où entre autres, j’ai pu découvrir les belles montagnes de la Patagonie, et surtout mon beau mari !

Avant de commencer à travailler chez BLUE ICE en 2009, j’ai travaillé comme designer freelance et photographe en Italie.

 

Ce qui te plait chez BLUE ICE

Pour moi BLUE ICE c’était la possibilité d’habiter dans mon milieu préféré – la montagne - en faisant mon travail préféré – designer - le tout lié à mon activité préférée – l’alpinisme. En un mot : parfait !

Chez BLUE ICE j’aime les produits et le fait d’être comme une famille.

 

La montagne pour toi c’est

La beauté de la création.

 

Ta spécialité en montagne

Je n’ai pas vraiment une spécialité mais j’adore l’alpinisme, le ski randonnée et les grandes voies en altitude.

 

Ton meilleur souvenir en montagne

Le lever du soleil sur le glacier, atteignant un sommet du Mont Rose.


Ton pire souvenir en montagne

J’avais environs 9 ans, on était sur une Via Ferrata dans les Dolomites. Une grosse tempête approchait rapidement et les éclairs coupaient le ciel sans relâche. J’étais vers la fin de la Via Ferrata mais ma mère était encore loin. J’ai eu peur !


Un rituel en montagne

Je laisse toujours un papillon de tissu de ma fille dans ma veste d’alpinisme. Je me sens accompagnée pendant la sortie.


Ton produit BLUE ICE favori

C’est un peu difficile pour moi, en tant que designer, de ne choisir qu’un produit. Dans la top liste j’ai :

Un grimpeur/alpiniste qui t’inspire

Walter Bonatti, Catherine Destivelle


Ton endroit « secret/ préféré » pour


L’escalade :
les grandes voies dans le massif du Mont-Blanc pour l’exhaustivité de l’ascension : approche sur glacier en ski ou à pied, escalade dans un endroit magnifique et possiblement une nuit en refuge.

Le ski de rando : les sommets peu fréquentés de la Suisse atteints avec un petit groupe d’amis. Et encore possiblement une nuit en refuge (mais pour bien manger il faut aller en Italie !)

Un refuge préféré : Rifugio Lagazuoi al Passo Falzarego, dans les Dolomites. Il est spécial pour les beaux souvenirs d’enfance quand on y passait la nuit, soit en été, soit en hiver, dans le cadre de un tour d’une semaine par les refuges.

Irene Marcotti Alpinisme

Comments

Log in or register to post comments

Articles reliés

Si cet article vous a plu, vous devriez jeter un œil sur les liens ci-dessous…

Choucas Harness

60,00 €