Giovanni Rossi

Giovanni Rossi


Je suis né à Milan, mais j’ai passé une bonne partie de mon enfance à Courmayeur, aux pieds du Mont-Blanc. J’ai vécu au Canada et aux États-Unis et je vis maintenant à Genève. J’ai fait des études d’ingénierie mécanique à Boston avant de faire un master en géophysique (toujours à Boston).


Ce qui te plait chez BLUE ICE 

C’est le projet de ma vie : concevoir et fabriquer le matériel de montagne qui amènera les nouvelles générations d’alpinistes à vivre des nouvelles aventures.


La montagne pour toi c’est 

L’aventure, la recherche de l’essentiel, le contact avec une nature plus forte que nous et une expérience intense qui nous rappelle que nous sommes des tout petits êtres dans un monde bien plus grand que nous, mais que nous pouvons néanmoins tracer notre chemin et être partie intégrante de la beauté qui nous entoure.


Ta spécialité en montagne 

L’escalade sur glace, c’est pour ça que j’ai choisi le nom BLUE ICE !

 
Ton meilleur souvenir en montagne 

L’arête Sud de Peuterey, 25 heures intenses avec des compagnons de cordé inoubliables pour une très belle aventure sur une voie mythique et encore sauvage.

 
Ton pire souvenir en montagne 

Une nuit dramatique au refuge Boccalatte attendant impuissant les secours pour une cordée en péril.

 
Un rituel en montagne 

Bien me préparer la veille pour dormir jusqu’à la dernière minute le jour J !

 
Ton produit BLUE ICE favori 

Le baudrier Choucas, il représente le croisement parfait entre simplicité et efficacité !


La course/voie de tes rêves, si tu en avais la possibilité 

Tracer une nouvelle voie sur une grande face en Himalaya.

 
Un grimpeur/alpiniste qui t’inspire 

Dans l’ordre : Walter Bonatti, Reinhold Messner, Steve House (la trinité)

 
Ta devise 

If at first you don’t succeed, try again. (Geek version: “while (success != 1) {try};”)

 
Ton endroit « secret/ préféré » pour 

 

L’escalade : La Ravoir dans la vallée d’Aoste pour des raisons historiques

La cascade de glace : Cogne (toute la vallée)

Le ski de rando : Je cherche toujours, il y en a trop !

Ton refuge préféré : Le rifugio Boccalatte à Courmayeur




Articles reliés

Si vous n'y arrivez pas, essayez encore (et partez plus léger)

Comments

Log in or register to post comments