Grimper en Grèce

Jacques Sturm - staff BLUE ICE - nous livre quelques bons plans et suggestions de voies pour découvrir l'escalade en Grèce.


La Grèce c’est 132 000 Km2 de territoire dont 70% de montagnes, le reste étant dédié à la culture de l’olive et du coton.

La Grèce, c’est aussi la montagne des Dieux : le Mont Olympe culminant à 2 917 mètres.

La Grèce, c’est surtout une bonne trentaine de spots de grimpe, répartis sur tout le pays.

Nous avons décidé de passer quelques jours en Grèce centrale, grimper sur les Météores à Kalambaka et Kastraki, puis prendre de la hauteur sur le Mont Olympe et enfin finir à Varasova au bord de l’eau sur des falaises de calcaire.


Les Météores

Une escalade fine et engagée à la découverte du conglomérat typique des tours de Grès. Du village de Kastraki, il est possible d’approcher toutes les voies à pied. Le coin est splendide et il est facile de se déjouer de l’orientation solaire et de grimper à l’ombre s’il fait trop chaud.



Holy ghost - Pillar of Dreams – 250 m– 5c+ - TA (Cam .75, 1, 2)

Equipement local avec assurage sur une broche scellée comme point d’assurage tous les 7 mètres environ. Les relais disposent de deux anneaux. La longueur clé se grimpe dans une fissure off-width magnifique et verticale. Ambiance garantie. La descente s’effectue par la voie Waste of water, de l’autre côté de Holy Ghost. Tous les sommets disposent d’une boite et d’un carnet pour laisser un souvenir de ses impressions.


Doupiani – Daedalus – 95 m – 5c+ - équipé

Une voie de trois longueurs permettant de profiter de la beauté du site et de finir la journée dans l’axe du soleil.



Grail - Egg dance – 130 m – 6a+ - équipé

Une voie qu’il faut absolument faire pour sa variété d’escalade : dalle, mur, fissure, off width et surprise : un pas de géant à faire pour finir la dernière longueur, mythique !


Holy ghost - Corner of madness – 180 m – 6b – TA (Cam 1 set complet jusqu’au n.4)

Un dièdre splendide avec des longueurs soutenues et physique que l’on peut bien protéger. Relais à compléter. Cette voie serait une voie de référence dans le massif du Mont-blanc avec de superbes fissures, un passage surplombant, des parties plus fines sur les pieds, bref, il faut y faire un tour. Descente par Waste of water.


Adrachti – Gordian knot - 40 m – 6b+ - équipé

Un bitard de 40 m légèrement déversant nécessitant une escalade fine et précise. Nous avons grimpé la voie Gordian Knot de 3 longueurs dont la traversée en 6b est superbe. Choisir son heure: fraîcheur le matin, chaleur l’après-midi.

Le Mont Olympe

En route pour la montagne des Dieux, le Mont Olympe, dont nous avons fait le sommet en deux jours. Nous avons choisi de passer la nuit au refuge Giosos Apostolidis gardé par Lazaros Botelis et de profiter de l’hospitalité grèque de ce grimpeur exceptionnel, guide de métier, partageant son temps entre son refuge et les massifs du monde entier.

A seulement une heure du sommet, le refuge permet de monter en milieu d’après-midi et d’apprécier le coucher de soleil sur le plateau des Muses. Un réveil à 7 heures permet d’être au sommet rapidement pour descendre et reprendre la route vers les falaises calcaires bordant la côte sud-ouest de la Grèce à Varasova.


Varasova - The travel of Argonauts – 610 m – 7a+ - équipé

Une longue journée d’escalade pour finir ce climbing trip grec en beauté avec le voyage des Argonautes. De la grande voie calcaire très bien équipée permettant de s’imprégner de cette ambiance de grimpe au bord de l’eau, d’être brassé par les rafales de vent et rôti par le soleil. La cotation semble sévère, cependant une personne grimpant 6a max pourra passer en second sans problème. Chaussons d’escalade confortables à prévoir. Le retour s’est fait à la frontale pour nous.


Equipement

-        1 Dragonfly 18

-        1 Octopus 45

-        Corde 2X60

-        1 set de nuts

-        1 set de Cam jusqu’au 4

-        Quelques sangles

-        Casque

-        Chaussons

 

 

Comments

Log in or register to post comments