Alaskan Highway

  • DSC07559  Helias Alaska

    Mercredi 12 juin 2013, 9 heures du matin. Le ciel est clair, les températures sont glaciales et le vent hurle. Rémi Sfilio et moi sommes au sommet du Denali, heureux, épuisés, l'air un peu plus vieux que le jour de notre départ. Huit jours plus tôt, nous avions quitté le camp de base à 4200 mètres d'altitude. Nous avions alors une maigre idée de ce qu'allait nous réserver la fameuse voie Slovaque directe.

    Les 2700 mètres de la face sud du Denali allaient nous conduire à nos limites. Il allait falloir affronter deux tempêtes, les effets de l'altitude, la fatigue, le manque de nourriture et les conséquences de nos erreurs stratégiques.

    L'un des moments les plus marquants restera pour moi la "Wickwire ramp", un champ de mine terrifiant parsemé de crevasses sans fond. Nous avons passé des heures à tâtonner à l'aveugle le long de cette rampe dans la semi-obscurité, nos lampes frontales étant inutiles dans le crépuscule du mois de juin en Alaska. Nous étions piégés au milieu d'un champ de crevasses, exposés aux monstrueux séracs qui nous surplombaient.

    Bien sûr nous n'avions pas prévu de passer autant de temps à la merci de ces énormes blocs de glace. Au fur et à mesure que les heures passaient avec cette menace omniprésente, les avertissements des Rangers résonnaient dans ma tête. Je me revoyais les écoutant m'expliquer les risques d'une telle approche tout en leur souriant poliment, persuadé intérieurement que ce ne serait pas si compliqué.

    Helias Millérioux Alaska

    Et là nous y étions, en enfer! Les avalanches avaient balayé la face sud-ouest et la fameuse Diamond route.  Les vieux dépôts au pied de la face nous prouvaient que nous étions parfaitement dans l'axe de celles-ci.

    Rémi et moi n'avions plus d'autre alternative que de continuer, même si nous avions parfaitement réalisé l'ampleur de notre erreur pour atteindre cette fameuse face sud. Et l'ascension n'avait pas encore commencé…

    Helias Millérioux

    Articles reliés

    Nouvelles perspectives dans la Face sud du Nuptse – Interview